Association Perche Nature Environnement
APNE
Association Perche Nature Environnement
APNE
Accueil | Éoliennes | Démantèlement d'éoliennes
FED
Calendrier
◄◄
►►
décembre 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Compteur de visites
Aujourd'hui37
Hier44
Semaine en cours248
Mois en cours704
Année en cours4464
Années précédentes41
Total4505
Statistiques
Quelques images

Démantèlement d'éoliennes

Sans attendre certaines photos de notre beau territoire, je dois vous dire que la législation actuelle ne prévoit pas le démantèlement des éoliennes.

Le discours bien rompu des promoteurs est comme toujours une tromperie. Et vous trouverez en photos jointes ce qu'il advient en fin d'exploitation : 14 000 éoliennes rouillent et polluent déjà aux États-Unis. C'est ce qui nous attend dans le Perche (et d'ailleurs partout en France !)

Pourquoi une tromperie ? Le code de l'environnement prévoit qu'un exploitant d'éolienne doit constituer une garantie de 50 000 € pour démantèlement. Mais cette garantie n'est pas obligatoire dans tous les cas. Surtout, le démantèlement est composé de plusieurs postes : le mats, les pales et les fondations. Le mat se déconstruit assez facilement. Les pales ne sont pas recyclables actuellement (elles sont hautement polluantes lorsqu'elles sont brulées et émettent de la dioxine, poison redoutable !). Le gros du démantèlement concerne les fondations : de 1 000 à 2000 m3 de béton armé coulé en profondeur dans le sol.

La caution de 50 000 €, lorsqu'elle est constituée, ne permet qu'un grattage du béton en surface. La loi ne prévoit d'ailleurs pas, en cas de démantèlement, la remise en état du sol mais seulement ce grattage sur 50 cm dans les terrains rocheux, 1 m dans les terrains agricoles et 2 m dans les forêts. Autant dire que le sol est perdu à tout jamais !

En réalité, les estimations de démantèlement total seraient plutôt de 400 K€ à 800 K€ par éolienne... Les promoteurs éoliens étant le plus souvent de petites entreprises opportunistes, il est fort à parier que les éoliennes resteront bien souvent sur les territoires... Merci M. le ministre de Rugy, prétendument de l'environnement ! La charge en reviendra donc au propriétaire (qui sera à son tour défaillant, à la commune, ou à la communauté de communes...). Ceci illustre à quel point les élus ont pu être désinformés sciemment lors des présentations qui leur ont été faites. Ce n'est, hélas, que l'exemple dans une longue liste !

Copyright © 2019-07-01 APNE | TARDUS v7.4